Les Fous de Barchetta

(TUTO) Ralenti instable : Partie II Le capteur de tours moteur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(TUTO) Ralenti instable : Partie II Le capteur de tours moteur...

Message par Rossi le Mer 14 Aoû - 7:35

Article réalisé par Pascal BRETHENOUX, membre du BCF, sur sa Barchetta pack du 04/1995 et détenue en première main.
Cet article est la seconde partie de l’article intitulé Ralenti instable. Après l’électrovanne de ralenti, on s’intérressera cette fois-ci à un autre petit capteur qui a la fâcheuse tendance de finir par rendre l’âme....... Le capteur de tours moteur.

A. Fonctionnement du capteur de tours moteur :
. Descriptif :
Voici ce que l’on trouve écrit dans le manuel technique d’usine :
"Le capteur est constitué d’une gaine tubulaire à l’intérieur de laquelle se trouve un aimant permanent et d’un enroulement électrique. Le flux magnétique crée par l’aimant subit, à cause du passage des dents de la couronne d’impulsion, des oscillations consécutives à la variation d’entrefer. Ces oscillations induisent une force électro-motrice dans l’enroulement aux bornes duquel se trouve une tension alternativement positive (dent faisant face au capteur) et négative (creux en face du capteur). La valeur du pic de la tension en sortie du capteur dépend, à égalité d’autres facteurs, de la distance entre le capteur et la dent (entrefer)."
. Capteur de tours moteur et Centrale d’injection HITACHI :
Ce capteur est indispensable pour démarrer la Barchetta : S’il est totalement hors service, il n’y a pas de démarrage possible !
Voici ce que l’on trouve dans le manuel technique d’usine :
" Au moment du démarrage, la centrale reconnait le calage de l’injection et de l’allumage qui sont fondamentales pour le fonctionnement successif de toutes les stratégies. Cette reconnaissance est mise en oeuvre sur la base de l’interprétation de la succession de signaux provenant du capteur de tours moteur, situé en regard des dents du vilebrequin et du capteur de phase moteur, situé sur l’arbre à cames".
. Auto-diagnostic et Recovery :
La centrale d’injection est dotée d’un dispositif qui permet l’auto-diagnostic et qui a pour fonction de vérifier un éventuel état d’anomalies des composants à type de capteurs et d’actuatateurs dont le capteur de tours moteur.
La détection de la panne, si elle est confirmée, implique sa mémorisation en mode permanent en plus de la mise hors service du capteur jusqu’au rétablissement effectif : ici, le véhicule ne démarre plus du tout et ceci en raison du fait qu’il n’y a pas de recovery (mode dégradé) pour ce capteur. Le témoin d’injection en cas de panne confirmé est allumé en permanence sur le tableau de bord. L’extinction automatique du témoin se fait alors lors de la disparition de la panne (changement du capteur).
La mémorisation peut se faire en mode intermittent, si la capteur fonctionne par intermittence (faux contact, encrassage, début de fatigue de l’électro-aimant, etc,...), le véhicule pouvant alors continuer à démarrer. Le témoin d’injection ne s’allumant qu’occasionnellement au tableau de bord.
En cas de détection d’anomalies aux capteurs et actuatateurs, la centrale remplace, si possible, la donnée manquante en la reconstituant au moyen du logiciel de recovery de façon à permettre le fonctionnement du moteur : le véhicule fonctionne alors en mode dégradé. Il n’y a pas de recovery pour le capteur de tours moteur.
Pour la Fiat Barchetta : Il n’y a pas de recovery pour le capteur de tour moteur : la voiture ne peut plus démarrer et le voyant d’injection s’allume en permanence jusqu’au remplacement du dit capteur. Le voyant s’efface alors automatiquement mais la panne reste en mémoire dans la centrale : débrancher la batterie 60 secondes ou la centrale, 60 secondes aussi, permet alors d’effacer l’anomalie mémorisée. On peut aussi effacer les anomalies en mémoire en passant par la valise diagnostic électronique du concessionnaire.
B. Symptômes de la panne du capteur de tours :
En regardant sur internet les problèmes liés à ce capteur, on constate que le changement est intervenu au plus tôt à 110 000 km sur des voitures ayant au moins 13 à 14 ans donc assez peu fréquent en fait.
On retrouve plusieurs symptômes qui sont, soit isolés, soit associés :
. Le grand symptôme est le démarrage à froid qui se fait normalement mais impossibilité de redémarrer moteur chaud : il faut attendre qu’il refroidisse.
. Au ralenti, on constate des chutes brutales de régime pouvant faire caler la Barchetta. Si cela survient dans la circulation, au feu rouge, et associé au symptôme précédent, vous resterez sur la bas côté le temps que le moteur soit froid.
. En rétrogradant brutalement suivi d’une accélération franche (style dépassement), le capteur ne suit plus : la voiture broute, n’accélère pas de suite, ou pire cale.
Souvent ces trois signes coexistent ensemble.
Au final, la voiture finit par ne plus démarrer car ce capteur est indispensable à la stratégie de démarrage de la centrale d’injection.
Donc le voyant injection reste allumé et ne s’éteint pas (la voiture ne démarre pas) ou bien en cas de panne intermittente, le voyant s’allume occasionnellement (la voiture démarre mais avec difficultés à chaud)..
C. Test du capteur de tours :
. On peut évidemment se rendre chez Fiat et passer la voiture à la valise diagnostic : le résultat sur le relevé notera alors "panne permanente ou intermittente du capteur de CO" : il s’agit du capteur de tours et non pas d’un capteur de monoxyde de carbone !... (passage à la valise : environ 50 euros et 1h00)
. L’autre solution est de le démonter et de le tester avec un ohmètre comme précisé en suivant :
La résistance du capteur peut donc être mesurée en débranchant le connecteur et en branchant un ohmètre aux bornes du capteur :
L’extrémité positive du testeur sur la borne 1 positive du capteur de tours et l’extrémité négative du capteur de tour sur la borne 2 du capteur et on mesure alors la résistance. (voir schéma suivant)
RESISTANCE NORMALE : 570 +/- 57 ohms à 20°
Attention, la résistance varie légèrement selon le fabriquant du capteur, celle-ci est marquée sur l’emballage mais en règle général une résistance entre 550 et 700 ohms est considérée comme bonne quelque soit le capteur.



Ici, la valeur est trop forte : le capteur de tour est bien fatigué même s’il fonctionne encore un peu. On peut mesurer des valeurs infinies quand le capteur est totalement mort.
D. Référence Fiat du capteur de tours :
. Pour les moteurs M1 jusqu’au 30/05/1998 :
Référence Fiat : 60601207 ou 46432909 pour environ 55 euros
. Pour les autres moteurs M1 et M2 après le 30/05/1998 :
Référence Fiat unique : 46479456 pour environ 30 euros
E. Changement du capteur de tours :
. Durée : 30 minutes
. Difficultés : Facile
. Outillage :
Clé ALLEN de 7 , rarement de 5
Nettoyant contact/ Dégrippant
2 à 3 Cerflex plastiques
Gants car localisation très sale
. Il faut lever la voiture à l’avant des deux côtés en prenant appui sur les ergots du chassis de la voiture prévus pour (et non pas la solution de facilité de prendre appui sur la coque, sinon on abime la coque qui va se corroder), la voiture doit être levée assez haute car il faudra passer dessous et surtout toujours l’assurer par une bonne paire de chandelles sinon risque de chute de la voiture.
. Repérer le capteur, situé sur le bloc moteur, pile sous le démarreur : un petit coup de dégrippant dessus n’est pas superflu. 1 à 2 minutes après le dégrippant, on place la clé Allen de 7 et on tourne (certaines Barchetta ont très rarement des vis nécessitant une clé Allen de 5...). Tirer le capteur dans l’axe (il faut parfois forcer un peu) pour le sortir de son emplacement.
. Suivre le câble électrique à la main jusqu’à la prise et la défaire. Il y aura deux à trois passe câbles ou cerflex plastiques à défaire pour enlever totalement le capteur. Mettre un coup de nettoyant contact sur la prise.
. Reposer en sens inverse : Appuyer fortement dans l’axe pour ré-enfoncer le capteur dans l’orifice (ne pas mettre de graisse sur le capteur), remettre la vis avec la clé Allen de 7.
. Enfin, vérifier que le faisceau électrique du capteur ne soit pas tendu et l’arrimer aux autres câbles par les cerflex neufs.


Droits par Dissa 2011 : copie autorisée à l’identique uniquement et à visée non lucrative
avatar
Rossi
Admin

Messages : 380
Points : 591
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 37
Localisation : Vannes - 56 - Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://lesfousdebarchetta.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: (TUTO) Ralenti instable : Partie II Le capteur de tours moteur...

Message par Rossi le Ven 18 Oct - 4:41

Bon et bien je pense que ce week-end ça va être DEMONTAGE Very Happy

_________________
Fiat Barchetta - 1996 - 165000 km
avatar
Rossi
Admin

Messages : 380
Points : 591
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 37
Localisation : Vannes - 56 - Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://lesfousdebarchetta.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum