Les Fous de Barchetta

(TUTO) Le Thermostat et sa sonde : Pannes et changement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(TUTO) Le Thermostat et sa sonde : Pannes et changement.

Message par Rossi le Dim 18 Aoû - 12:27

Article technique réalisé par Pascal BRETHENOUX pour le Barchetta club de France le 10/05/2007... Modèle présenté : Fiat barchetta du 04/1995, 62000 km... moteur M1 type 183SA. Attention, toujours vérifier, la référence des pièces auprès de vôtre magasinier.
Savoir reconnaitre la panne du THERMOSTAT ou calorstat ( et/ou de sa sonde) est primordial car non seulement vous risquez de plus avoir de chauffage en hiver mais surtout cela va engendrer une hyperpression dans le système de canalisation (Le thermostat ne s’ouvrant ni se fermant plus correctement...) dont la résultante sera des fuites de liquide de refroidissement en particulier une perforation du radiateur d’habitacle dont le changement est couteux en M.O...
Savoir changer le THERMOSTAT car Fiat vous prendra 2 à 3 heures de M.O alors que techniquement quelqu’un ayant du bon sens et sans connaissance mécanique particulière pourra le changer tout seul... Je recommande toujours de changer le thermostat et sa sonde qui ne sont pas fournis ensemble...
1. FONCTIONNEMENT :
Le thermostat :
Élément quasiment superflu en été, mais si important en hiver. Le thermostat n’est autre qu’un espèce de thermomètre, qui limite la quantité de liquide qui va vers le radiateur en fonction de la température. Plus la température est élevée, plus le thermostat laisse passer d’eau vers le radiateur. Un blocage du thermostat en positon fermée va entraîner une surchauffe. Le blocage en position ouverte permettra au moteur de fonctionner correctement, mais la température du moteur va considérablement chuter lors des trajets a vitesse soutenue (sur autoroute par ex.).
Référence Fiat : 60653946 unique référence actuelle. Poids : 565 gr et prix : 58.70 euros.

4 durites (antérieure, postérieure, supérieure et inférieure) et l’orifice fileté pour la sonde température d’eau...

Le joint du thermostat et sa gorge
La sonde du thermostat :
Référence Fiat : 46753479 unique référence actuelle. Poids : 35 gr et prix : 15.02 euros...
Elle mesure la température du liquide de refroidissement qui est envoyé à la centrale d’injection...

Les écrous fixant le thermostat à la culasse :
Référence Fiat unique : 16287224 au prix de 0.87 euro la pièce. Il faut les changer à chaque fois de préférence et toujours si leurs têtes hexagonales n’accrochent plus très bien la clé.
2. SYMPTOMES DE LA PANNE :
On doit s’attendre à une panne du thermostat vers 120000 km ou 8 à 10 ans d’âge...
Les symptômes sont les suivant :
1.Toujours présents :
la voiture ne monte pas en température, après 30 minutes au ralenti, on dépasse à peine le premier quart... Le chauffage met du temps ou chauffe à peine quand on l’enclenche.... Normalement en 15 minutes au ralenti, la température franchie la première moitié au compteur et le(s) ventilateur(s) s’enclenche(ent)...
2. Accessoirement présents :
Le voyant d’injection s’allume occasionnellement puis s’éteint : ceci s’explique par le fait que la centrale d’injection prend en compte la température du liquide de refroidissement pour calculer le volume d’essence injecté... Il peut aussi s’en suivre des pertes de puissance mais surtout une augmentation de la consommation car la quantité d’essence injectée est plus importante quand le moteur est ... froid...
3. Autre Test du thermostat :
le thermostat peut se controler monté : On fait chauffer le moteur. Au depart les durites "entrée" et "sortie" radiateur sont froides.Quand le moteur est chaud, les 2 durites doivent être a même temperature. Si on a la durite "entrée" qui est bouillante et celle "sortie" tiède ou froide c’est le thermostat sauf si le radiateur est très entartré.
4. Sur ma voiture :
Peu de chauffage, pas de montée en températrure au compteur et par contre forte augmentation de la consommation....

Impossible de dépasser le premier trait après 15 minutes de fonctionnement...
L’aspect du thermostat d’origine : pas très engageant, après 12 ans de service, on peut lui pardonner...
3. TECHNIQUE POUR LE CHANGEMENT :
Durée : 2 heures
Matériel :
. Le thermostat et sa sonde.
. Les deux vis qui fixent le thermostat à la culasse éventuellemnt.
. Prévoir au moins 7 litres de liquide de refroidissement antigel -25 : Mélange a l’eau, il assume trois fonctions essentielles. D’abord il abaisse la température de solidification du mélange, donc il fait antigel . Ensuite, il évite l’oxydation des éléments du moteur, qui sont en général en fonte donc très facilement oxydables. Puis il lubrifie, donc assure une certaine longévité a la pompe a eau, dont les roulements sont souvent immerges dans le liquide de refroidissement.
. Le liquide de refroidissement doit en principe être change tous les deux ans. Un manque de liquide provoque une surchauffe.
. Des clés de 10, des clés de 13, des clés de 7, tournevis plat, pince coupante.
. De la graisse mécanique.
. Du dégrippant éventuellemnt.
. De la pâte à joint éventuellement
. Des colliers de serrage au diamètre des durites car celles utilisées par Fiat en usine sont à usage unique.
Déroulement démontage :
Sur une voiture de plus de 100 000 km, je recommande un produit de nettoyage pour vidange du circuit de refroidissement : Ici du "Restore", facile d’emploi : on verse dans le vase d’expansion et on laisse tourner la voiture au ralenti 30 minutes pour une diffusion complète du produit dans tout le système...

Puis soulever la voiture à l’avant et l’assurer toujours avec des bonnes chandelles 2 tonnes...

On attend que la voiture soit froide... pour éviter un accident par brûlure...
On vidange le liquide de refroidissement au niveau du point le plus bas du circuit pour avoir une vidange complète : Il faut donc défaire cette grosse durite en bas du radiateur...

Je recommande de virer cette tôle de protection métallique noire même si on peut s’en dispenser... : Pourquoi ? : D’une part parce qu’elle gêne l’écoulement du liquide quand la durite sera débranchée et celui-ci, très corrosif, va s’écouler sur les traverses inférieures... et d’autre part parce qu’elle gêne pour accéder au collier de la durite inférieure... On l’enlève donc : 3 écrous de 10 sur le devant et 2 autres côte à côte en dessous... On la dépose... Elle aura droit à un coup de peinture...



La durite est ici rouge, sur une barchetta d’origine : elle est noire... On voit aussi en dessous le tuyau de clim (absent sur les modèles non climées)...
On desserre la grosse durite inférieure avec un tournevis cruciforme ou mieux une clé à pipe de 7, mais s’il s’agit d’un collier à usage unique (voiture n’ayant jamais été vidangée du liquide de refroidissement) : le faire sauter en jouant dessus avec un tournevis plat... On place un bac à vidange d’au moins 6 litres dessous... On ouvre le bouchon de remplissage... Enfin, on tire doucement la durite en arrière jusqu’à la déboiter : Attention, le liquide va sortir sous pression pour cela on défait la durite en passant par dessus le moteur... On laisse écouler plusieures minutes et on rince plusieures fois le circuit à l’eau du robinet (environ 6.5 litres suffisent)...

Le flou de la photo est en fait dû à la vapeur dégagée par le liquide brûlant !... On voit la durite défaite en haut de l’image...


Le rinçage avec de l’eau propre...
Au niveau moteur, il faut enlever les durites d’arrivée d’air de la boite à air (ici la barchetta est équipée d’une admission directe, cela va plus vite)... Pour démonter les durites : voir l’article technique que j’ai réalisé qui se nomme " écran thermique et vibrations metalliques" sur ce même site...
Je recommande fortement d’enlever la Batterie et son socle pour avoir une bonne accessibilité... Le socle est fixé par deux boulons derrière et deux dessus...

On voit les deux écrous du dessus, il y en a deux autres derrière...
Enfin, on défait les trois durites se raccordant sur le thermostat et on déclipse le connecteur de la sonde... La durite inférieure est difficile d’accés, on l’enlèvera après... Il y a ici des colliers de serrage à usage unique montés en usine par Fiat : il faut en acheter des nouveaux...
En défaisant la grosse durite antérieure (reliant le thermostat au radiateur) : on s’aperçoit que son support sur le thermostat est cassé et donc qu’un morceau de plastique se balade dans le circuit !... La cause de la casse est un serrage lors d’un démontage antérieur trop serré du collier qui a cassé le plastique : A savoir pour le remontage...

Le plastique support de la durite est cassé en raison d’un serrage trop important du collier...
On utilise une bonne clé à cliquet avec rallonge pour défaire les deux écrous de 13 qui fixent le thermostat à la culasse moteur... Je recommande de mettre du dégrippant sur les deux écrous en plusieures petites applications espacées de 30 secondes et laisser agir 5 minutes... puis bien desserrer dans l’axe ce qui est permis uniquement si la batterie est enlevée ( Pourquoi ? : sinon vous risquez d’entamer le relief des têtes d’écrous et de plus pouvoir rien enlever du tout !...)... Si les écrous présentent des signes d’usure : il faut les changer...

Ecrou supérieur...

Ecrou inférieur...
Le thermosat défait, on peut le tourner pour défaire facilement la dernière durite difficile à atteindre au début : si le collier est d’origine, prendre une pince ou un tournevis fin et faire sauter le serre-clips...

Le thermostat enlevé ... Un rapide coup d’oeil à l’intérieur permet de découvrir les causes de la panne que l’on verra plus loin...

Déroulement remontage :
Le remontage s’effectue dans l’ordre inverse...
Il faut d’abord préparer le thermostat :
On fixe la sonde de température sur le thermostat avec une clé de et on serre à fond. Moi, je mets légèrement de la pâte bleue d’étanchéité sur le filetage...

On remet la durite inférieure qui nous avait posé problème et tant que l’on y est la durite postérieure...

On enduit le joint de graisse des deux côtés avant de la mettre dans sa gorge sur le thermostat... Moi, je mets très légèrement de la pâte bleue dans la gorge...
On fixe la durite antérieure et la supérieure...
On nettoie la surface de contact ("portée") du thermostat sur le moteur avec un solvant ou alcool à brûler...
On remet les deux écrous fixant le thermostat puis on les serre : on attend une résistance franche et on fini le serrage en faisant un demi-tour... sans serrer à fond pour rechercher le blocage car risque de rupture du filetage en aluminium ou des écrous eux-mêmes... Le mieux est d’utiliser une clé dynamométrique pour serrer les écrous M8 au couple constructeur de 2 DaNm. (1 DaNm= 10 Nm= 1 mKg)
On fixe le connecteur sur la sonde : un petit coup de nettoyant contact est bienvenu...

Ensuite :
On nettoie le compartiment moteur, on vérifie : connections et câbles électriques, fixations et câbles mécaniques...ici le câble d’ouverture du capôt est bien fatigué, il serra changé prochainement...

On remet la batterie et son sôcle que l’on nettoie des attaques acides de la batterie...
On remet les durites d’arrivée d’air de la boite à air...
On remet la grosse durite inférieure du radiateur qui a servi à la vidange...
On remet la plaque métallique de protection... Ici, elle sera repeinte...
Puis :
On rempli le système avec le nouveau liquide de refroidissement : la notice technique Fiat donne un volume de 6.2 litres ce qui nettement exagéré (je n’ai jamais réussi à mettre plus de 5.5 litres) : mais je conseille de remplir à 5 litres au début car il reste toujours 400 à 500 ml non purgeable dans le circuit...
On démarre la voiture pour faire tourner la pompe à eau, on laisse chauffer avec le vase d’expansion FERME, chauffage sur froid et soufflerie éteinte jusqu’à enclenchement des ventilateurs : environ 15 minutes... Des bulles remontent et le niveau baisse (ou monte si le chauffage est quant même mis)... Il y a une vis de purge sur la barchetta qui est située en haut du radiateur : On la dévisse lentement à chaud pour évacuer la pression-vapeur puis lorsque de l’eau de refroissement s’échappe, on la referme... Puis on laisse refroidir le moteur et on fait l’appoint à froid.... ... l’appoint sera d’environ 300 à 700 ml... On vérifie les premiers jours le niveau...

Astuces techniques :
Pour remettre facilement les durites sur leur support : Graissez avec la graisse mécanique l’intérieur de l’extrémité de la durite et son support : cela rentrera tout seul...
Origine de la panne sur ma barchetta :

Une photo gros plan du thermostat et de l’intérieur montre :
.Que la tête du ressort est cassé et déplacée...
.Que le morceau de plastique est coincé dans le thermostat...
.Que la sonde est couvert d’un dépôt épais et qui s’écaille ressemblant à une sorte de tartre...
Pièges :
Aucun mais attention au serrage ! Ne pas forcer...
. Le serrage des colliers de durites : serrer jusqu’à ce que le collier ne tourne plus sur lui-même lorsque l’on force fort dessus... puis faire deux tours pour une durite reposant sur un support plastique et trois pour une reposant sur un support métal...
. Le serrage des écrous de 13 du thermostat : Serrer jusqu’au ressenti d’une résistance puis un demi-tour max supplémentaire...
4. En cas d’urgence :
Vous roulez tranquillement, et soudain BOUM. Un panache de fume blanche s’élève du capot. Que faire ?
.Coupez le moteur. C’est le fonctionnement de celui-ci qui fait chauffer le tout. . Si vous êtes bricoleur, court-circuitez la sonde de commande du ventilateur. Celui-ci se mettra en marche en permanence. . Éventuellement, mettez votre chauffage a fond, et enclenchez le ventilateur intérieur. . Ouvrez prudemment le bouchon, et libérez la pression restante (la vapeur peut s’échapper abondamment). . Laissez refroidir, puis remplissez a nouveau d’eau. . Repartez, en veillant a couper votre moteur des que vous êtes arrête, et profitez des bouts droits pour rouler vite, mais au régime le moins élevé possible. Si le voyant de contrôle de surchauffe s’allume, alors arrêtez-vous, coupez le moteur et laissez refroidir. . Amenez votre voiture chez votre garagiste préféré.
L’erreur fatale a ne pas commettre est de laisser le moteur tourner sans eau. La surchauffe ne sera plus visible au tableau de bord (puisque les sondes ne sont plus dans l’eau), mais le moteur le sentira passer. Dans ce cas, la culasse peut se fendre, le joint de culasse casser, les cylindres se déformer. Dans tous les cas, une réparation bien plus chère que les quelques litres d’eau manquants.
Un détail qui permet de savoir a coup sur s’il reste de l’eau dans le moteur : Si le radiateur de chauffage intérieur chauffe, alors il y a de l’eau qui circule.
Le 01/10/2007, les modifications suivantes ont été ajoutées :
. Référence/prix des 2 écrous de fixation du thermostat.
. Couple de serrage constructeur des écrous de fixation du thermostat.
. Photo de la vis de purge.
Auteur Pascal BRETHENOUX, droit par DiSSa 2007, copie à l’identique autorisée ET sans but lucratif...

_________________
Fiat Barchetta - 1996 - 165000 km
avatar
Rossi
Admin

Messages : 380
Points : 591
Date d'inscription : 02/08/2013
Age : 37
Localisation : Vannes - 56 - Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur http://lesfousdebarchetta.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum